Les règles d’or de l’allaitement

L’allaitement maternel est le moyen le plus naturel dont une maman dispose pour nourrir son bébé. Naturel, oui mais certains principes de base sont à connaitre pour que tout se passe pour le mieux.

1/ Faire téter le nouveau-né le plus rapidement possible :

Le réflexe de succion est à son paroxysme dans les 2 premières heures de vie d’un nouveau-né. Il est donc recommandé, pour l’habituer au plus tôt, à le mettre au sein dès sa naissance. Beaucoup de maternités mettent en avant le peau à peau. Tout de suite après l’accouchement, le bébé est posé sur la poitrine ou le ventre de sa maman et se dirigera de lui-même vers seins pour prendre sa première tétée. Cette technique contribue au bon commencement de l’allaitement en aidant le nourrisson à téter.

2/ Proposer les tétées à la demande

Il est important que la maman allaitante se mette à disposition de son bébé, et ce, jour et nuit. Elle doit être souple sur les horaires et mettre son enfant au sein dès les premiers signes de faim. La maman peut voir que son bébé commence à avoir faim s’il s’agite, s’il a la bouche ouverte et s’il tourne la tête et cherche. S’il n’est pas nourri rapidement, il s’étire, bouge plus et porte ses mains à la bouche. S’il ne tète toujours pas, il devient rouge, pleure et ses mouvements sont de plus en plus agités. Il faut alors le calmer en lui parlant, le caressant ou le mettre en peau à peau puis le nourrir. Le bébé soit pouvoir prendre le sein sans limitation de temps ou du nombre de tétées. Il doit prendre tout ce que le sein peut lui donner afin de bénéficier de tous les nutriments du lait. Le lait maternel se modifiant au cours d’une tétée, le nourrisson doit ingérer non seulement le lactose mais aussi les graisses. Dès que le sein est vide et a retrouvé toute sa souplesse, la maman allaitante peut proposer son deuxième sein. Son bébé le prendra ou non suivant son envie.

3/ Plus il y a de tétées, plus il y a de lait

La production de lait maternel dépend de la demande du nourrisson. Plus il tète, plus il y a de lait disponible.

4/ Ne pas donner autre chose que du lait maternel

Il est très rare de ne pas « guérir » une insuffisance de lactation, même quand la cause est physiologique. Attention à l’ajout de compléments si le bébé ne prend pas assez de poids. Le nourrisson sera alors calé plus rapidement et ne tètera plus convenablement. La prise de lait au biberon étant plus simple pour lui car il y a moins d’efforts à faire, il lui sera plus difficile de prendre le sein.

5/ Trouver la ou les bonnes positions

Il n’y a pas de meilleure position pour allaiter son bébé. La mère et l’enfant doivent être à l’aise et sans tensions dans le dos et les membres. Le bébé soit être face à sa maman ventre à ventre. Tester plusieurs positions et choisir sa ou ses préférées le tout dans un leu calme et sans bruits est le meilleur moyen d’allaiter sereinement et de profiter de ce moment avec bébé.