L’organisation Mondiale de la Santé (OMS) préconise l’allaitement maternel jusqu’à 6 mois. En France, le PNNS, Programme National Nutrition Santé recommande l’allaitement maternel au moins jusqu’aux 4 mois de l’enfant.

Cette pratique a augmenté depuis les 20 dernières années mais seulement 71% des nouveaux nés sont allaités. Ce chiffre diminue rapidement, à 1 mois, un enfant sur 2 est allaité et on tombe à 1 sur 4 à six mois. La moyenne nationale est seulement de 3 mois.

Les mamans allaitantes doivent sevrer leur bébé lors de la reprise de leur travail, pour obtenir plus d’autonomie ou pour diversifier l’alimentation.

Le sevrage en douceur :

C’est la décision de la maman

Peu importe l’âge de son bébé, c’est sa maman qui fait le choix de l’allaiter et qui décide quand arrêter. Il ne faut en aucun cas suivre les idées de son entourage et des ses proches car c’est une expérience intime et personnelle.

Le bébé est prêt

Le nourrisson a également son mot à dire dans cette histoire ! Il se peut qu’il ait envie, à partir d’un certain âge, d’autre chose que du lait, d’autres textures, d’autres saveurs …  Les plus âgées peuvent aller jusqu’à mordre le mamelon, les plus jeunes vont tourner la tête plusieurs fois de chaque côté et se raidir en basculant en arrière pour montrer leur envie de changement. Cela peut être difficile à vivre pour la maman mais c’est une étape à passer.

La mise en place du sevrage :

La durée du sevrage est d’environ une quinzaine de jours. Il faut éviter de perturber le bébé au maximum et suivre son rythme. L’idéal est de remplacer une tétée tous les 2 ou 3 jours pour la remplacer par un biberon.  Il est important de garder des tétées rituelles comme celles du matin et du soir. La tétée du matin devra être supprimée en dernier et si la maman souhaite continuer à allaiter en travaillant elle peut conserver celle de la fin d’après-midi et du soir.

Calme et patience

Le passage du sein au biberon est un grand changement pour le bébé. Les premières fois, s’il repousse le biberon, il ne faut pas insister et lui proposer plus tard. En cas de refus persistant, la maman peut tenter de lui présenter un verre ou une tasse à bec.

S’il refuse systématiquement de prendre le biberon, la maman peut passer le relai au papa ou à une autre personne. Le bébé sent peut-être l’odeur du sein maternel trop proche.

Il existe maintenant une importante gamme de tétines, notamment physiologiques. Même si leur forme se rapproche de celle du mamelon, le bébé sentira la différence. Quelques conseils peuvent être appliqués :

  • Privilégier une petite vitesse : mettre la tétine sur la position 1 permettra au bébé de satisfaire son besoin de téter. De plus, si le débit est trop rapide le lait arrivera plus vite et cela pourra entrainer des problèmes digestifs.
  • Donner le lait maternel : tirer son lait et le donner au biberon facilitera la transition. En suivant, la maman pourra vider ses seins au fur et à mesure des remplacements. Le lait se tari rapidement.
  • Garder le contact : adopter la même position que pendant l’allaitement. Ne pas hésiter à caresser le bébé et à lui murmurer des mots doux pour qu’il sente la présence de sa mère.

Le sevrage du nourrisson est une étape importante dans sa vie comme dans celle de sa maman. Bébé grandit et apprend de nouvelles choses, il peut être perturbé et peut avoir besoin d’un peu de temps pour s’y faire. La maman peut également ressentir une de la tristesse. Elle peut alors parler à son bébé qui pourra très bien la comprendre et prolonger le corps à corps en lui faisant encore plus de câlins !