Dès sa naissance, le nouveau-né doit être alimenté par sa mère. Le lait est l’aliment exclusif donné au bébé pendant les premiers mois de sa vie. 2 choix s’offrent aux nouvelles mamans : l’allaitement maternel et l’allaitement artificiel. Chacune doit faire son choix, que ce soit pendant sa grossesse ou après l’accouchement.

Allaitement ou biberon, que choisir ?

Ce choix est très personnel et intime, il concerne uniquement la maman et il convient de le respecter. Toutes les femmes peuvent physiquement donner le sein à leurs enfants mais certaines choisissent le biberon.

L’allaitement maternel :

L’allaitement maternel est le moyen le plus naturel de nourrir un nouveau-né. Le lait maternel est l’aliment le plus complet car il contient tous les minéraux, les vitamines, les oligo-éléments et les graisses nécessaires au bon développement et à la croissance des bébés. Au fil des semaines et des mois, le lait issu du sein se modifie pour répondre aux besoins évolutifs des enfants. Le premier lait : le colostrum est un liquide épais et jaunâtre bourré d’anticorps, il va ensuite passer par le stade de lait de transition puis lait mature. Son aspect deviendra plus liquide et il contiendra plus de lipides et moins de sucre.

Avantages :

Le lait maternel a l’avantage d’être toujours prêt et à la bonne température. Il ne nécessite aucun moyen de transport particulier et ne pollue pas m’environnement car n’occasionne aucun déchet. Oubliez également la corvée de vaisselle ! aucun contenant n’est nécessaire pour l’allaitement maternel. Il sera forcément accepté par le nourrisson et ne provoquera pas d’allergie ou de reflux. Du coté de la maman, elle perdra plus rapidement les kilos pris pendant sa grossesse, se remettra plus vite et sera protégée de certains cancers.

L’allaitement artificiel :

L’allaitement artificiel est l’allaitement au biberon avec du lait industriel. Le lait en poudre est mélangé avec de l’eau. Sa composition se rapproche de celle du lait maternel mais diffère sur certains points. A défaut du lait maternel, il ne contient pas d’hormones qui régularisent le métabolisme et renforcent le système immunitaire ni d’enzymes qui facilitent la digestion. On ne retrouve pas non plus de facteurs antiviraux, antiparasitaires et antibactériens.

Avantages :

Il est possible de quantifier la consommation de son bébé. Les doses sont indiquées sur les boites et sur les biberons. Le papa peut plus facilement s’impliquer dans les repas de son enfant dès sa naissance. La jeune maman ne ressentir pas les éventuelles douleurs liées à l’allaitement maternel. La diversification alimentaire peut être plus facile via l’ajout de purée ou de céréales dans le biberon. Enfin, c’est la solution idéale pour les mamans pudiques !

Chaque maman est libre de ses choix au niveau de l’allaitement. Sein ou biberon, c’est à elle et à elle seule de décider. Un allaitement maternel imposé ne fonctionnera pas et causera du tort à la maman et au bébé. Des cours de préparation et les informations données par les sages-femmes et le personnel de santé pourra aider chaque femme au cours de sa grossesse.