Il n’est pas rare que certaines mamans qui souhaitent allaiter se posent des questions sur les éventuels problèmes rencontrés. Gerçures, crevasses, engorgement, des mots qui peuvent faire peur mais des difficultés facilement surmontables avec un bon accompagnement et des soins adéquats.

Les gerçures et crevasses

Les gerçures sont des petites fissures peu profondes de l’épiderme. Les crevasses sont des gerçures plus profondes. Ces maux viennent de la mauvaise position du bébé pendant la tétée ou une mauvaise façon de placer sa langue sous le sein. Afin de prévenir ces maux, il est important de bien positionner le nourrisson pendant la mise au sein et de vérifier que les succions sont bien nutritives. En cas de douleurs persistantes et gênantes pour l’allaitement, changer de position à chaque tétée pour stimuler différemment le mamelon et/ou le laisser au repos. L’application de soins spécifiques, ou l’utilisation de coquillages d’allaitement ou de coques en cire d’abeille peut aider à la cicatrisation. L’emploi de bouts de sein peut être envisagé mais attention à la confusion avec le mamelon.

L’engorgement

L’engorgement se traduit par des seins tendus et douloureux. Il est dû à une baisse de la production d’ocytocine et à la continuité de celle de la prolactine (hormones sécrétées pendant l’allaitement). La prolactine continue à produire le lait mais il ne peut pas être éjecté. Cela peut être lié à la fatigue ou au stress de la maman. Faire téter souvent, prendre des douches chaudes ou utiliser des coussinets chauds permet d’extraire le lait. Entre les tétées, appliquer des compresses hydrogel ou des coussinets froids soulagera la douleur. Eviter de porter des soutien-gorge trop serrés et de dormir sur le ventre.

La mastite

La mastite est une inflammation de la glande mammaire causée par la stagnation du lait maternel. Le sein devient alors rouge et douloureux. Afin de la soulager, il est nécessaire que la maman allaitante se repose. L’utilisation de coussinets chaud/froid permet un drainage efficace et un soulagement des douleurs. Il faut appliquer le chaud pour désengorger le sein et alterner avec le froid entre deux tétées pour calmer les peines.

Attention, la mastite peut aussi être d’origine infectieuse, un traitement à base d’antibiotiques sera alors à envisager.

Les mamelons ombiliqués

Les mamelons ombiliqués sont enfouis à l’intérieur du sein et sont donc peu visibles. L’allaitement n’est pas incompatible mais nécessitera un accompagnement particulier.  L’utilisation d’un tire-lait ou d’un DAL (dispositif d’aide à l’allaitement) pourra être utilisé le temps que bébé ouvre suffisamment la bouche. L’utilisation de bouts de sein en silicone pourra être envisagée. Des étirements peuvent être pratiqués pour faire sortir le mamelon.

Une éjection trop forte

L’éjection du lait maternel peut être très puissante et peut perturber le nourrisson qui aura du mal à caler son rythme de succion et de déglutition. La position biologic nuturing (BN) en position allongée peut aider. Il est aussi possible d’extraire manuellement un peu de lait avant la tétée le temps que l’éjection soit moins forte.

Le manque de lait

Lorsque le bébé tète de nombreuses fois dans la journée, ou qu’il semble avoir tout le temps faim, certaines mamans pensent manquer de lait. Une baisse de la lactation peut survenir en cas de grande fatigue ou de stress. Pour y remédier, faire souvent téter le nourrisson et se reposer.

Les maux liés à l’allaitement ne doivent pas freiner les mamans. Il est important d’en parler, de consulter, de se renseigner afin de poursuivre cette période très importante pour le bon développement du nouveau-né. Des professionnels de santé sont disponibles, des ateliers sont créés des événements entre parents et futurs parents sont organisés pour répondre aux questions et rassurer toutes les mamans dans la difficulté.