L’allaitement maternel ne nécessite pas une alimentation particulière pour la maman. L’essentiel est qu’elle mange des aliments variés et équilibrés afin de rester en forme et de garder des réserves nutritionnelles. Elles peuvent recommencer à manger des aliments interdits pendant la grossesse comme du poisson cru, du fromage au lait non pasteurisé ….

Les quantités

La maman allaitante doit tout simplement manger à sa faim. La production de lait maternel nécessite des calories supplémentaires. Ces calories viennent des provisions accumulées pendant la grossesse mais aussi de l’alimentation pendant la période d’allaitement. On peut entendre certaines mamans dirent qu’elles ont plus d’appétit pendant l’allaitement. C’est tout à fait normal ! Elles n’ont pas à se limiter, juste à s’écouter. Il ne faut pas faire de régime pendant la période d’allaitement. La plupart perdent du poids pendant les 6 mois après l’accouchement et après, leur poids se stabilise.

Conseils

L’ajout de collations telles que des fruits, des légumes, du pain complet, des produits laitiers en plus des trois repas quotidiens est un bon apport pour la production de lait.

Une bonne hydratation est aussi importante qu’une bonne alimentation. Il faut boire 1,5 à 2 litres d’eau par jour (même hors période d’allaitement). La surveillance de son urine donne une indication du niveau d’hydratation, plus elle est foncée plus il faut boire. De l’eau, du lait, des tisanes, des jus de fruits, les choix sont nombreux. Eviter l’alcool, les boissons énergisantes et le café.

Avec une bonne alimentation, il n’est pas utile d’ajouter des compléments de minéraux ou vitamines.

Le lien entre les aliments et le bébé

Le bébé réagi t’il à un aliment via l’allaitement ? Pendant la première année, seulement 5% des bébés ont une réaction à un aliment ingéré par la mère (principalement le lait de vache). Si c’est le cas, il est utile de ne plus consommer cette denrée afin de voir si les symptômes disparaissent (entre 24h et 48h). Dès lors reprendre la consommation pour voir s’il y a de nouvelles réactions. Si oui ne pas hésiter à consulter un professionnel de santé pour dépister une possible allergie.

Ce qu’il faut éviter ou consommer modérément

  • L’alcool : chaque verre prend 2 à 3 heures pour être éliminé du lait maternel, ce temps peut varier en fonction du poids de la maman. Il est possible de boire de petites quantités d’alcool en faisant attention à ce temps d’élimination. Une consommation régulière peut perturber la prise de poids du bébé et nuire à son développement.
  • Le tabac : il faut éviter de fumer ou de donner le sein juste après avoir fumé une cigarette. La nicotine passe par le lait maternel et peut diminuer sa production. Les effets de la nicotine sur un bébé allaité sont : irritabilité, pleurs et insomnie.
  • La caféine : elle passe rapidement dans le lait et à un effet direct sur le bébé.
  • Les boissons énergétiques : des ingrédients présents dans ces boissons représentent des risques pour la santé du nourrisson.
  • Les poissons prédateurs, gros ou d’eau douce : ces poissons contiennent du mercure qui peut nuire à la santé du bébé. En consommer une fois par mois est suffisant.

Une alimentation équilibrée et une bonne hydratation sont la clé d’un bon allaitement. Il est nécessaire de faire attention à certains qui peuvent nuire à la santé du nourrisson et/ou à la production de lait maternel, mais la maman doit avant tout s’écouter.