Été 2018 : de fortes chaleurs rythment nos journées et ce n’est pas fini. Nous sommes le mardi 31 juillet et la météo annonce des températures avoisinant les 40° pour la fin de la semaine. Il est important de rester au frais et de bien s’hydrater. Mais qu’en est-il des bébés ? Sous quelles conditions leur donner de l’eau en plus du lait ? Voici quelques conseils à suivre pour un allaitement en pleine canicule.

Comment reconnaître un bébé déshydraté ?

La perte d’appétit, la diarrhée, l’asthénie, les lèvres sèches, la fièvre ou encore la fontanelle creuse chez les nourrissons sont autant de signes qui montrent que le bébé est déshydraté. Il est important de prêter attention à ces signes, que le bébé soit allaité ou non. Il est alors impératif de consulter un pédiatre ou un médecin. Un bain tiède pour le rafraîchir, la mise au sein ou lui donner à boire sont des gestes à faire en attendant la consultation.

Bébé est exclusivement allaité

Le lait maternel est le repas le plus complet pour un bébé dès sa naissance. Il répond aux besoins d’alimentation mais aussi d’hydratation. Un bébé allaité n’a donc pas besoin de compléments en eau même en cas de fortes chaleurs. Il est à noter que son comportement changera quelque peu, il est possible qu’il demande plus souvent le sein afin de pouvoir s’hydrater correctement. Sa croissance, son poids et sa digestion ne seront pas affectés par ces tétées plus fréquentes qu’à l’accoutumée car le lait maternel se digère rapidement et sans problème. Il deviendra d’ailleurs plus léger afin de répondre aux besoins spécifiques pendant cette période. L’idéal est donc de pratiquer un allaitement à la demande. Si la maman allaitante trouve que son bébé boit peu, elle peut lui proposer le sein plus fréquemment.

Bébé et allaité mais pratique aussi la diversification alimentaire

L’ajout d’eau ne pose pas de problème quand le bébé mange des aliments solides. L’idéal et quand même de lui proposer le sein même s’il est fort probable qu’il le réclame de lui-même. En cas d’indisponibilité de la maman allaitante, la personne en charge de l’enfant pourra lui donner de l’eau mais sans le forcer. S’il a soif, il boira.

Qu’il soit allaité ou non, il est nécessaire de surveiller son enfant en cas de chaleurs importantes et/ou de canicule. Suivant le mode d’alimentation des plus petits, l’ajout de complément hydrique n’est pas nécessaire. Dans tous les cas, proposer au bébé de s’hydrater plus souvent tout en suivant son rythme est essentiel.